Home Divers Bilan 2020

Bilan 2020

by Michael Gyen
0 comment

Une année pas comme les autres

Je pense que pour tout un chacun, cette année sera l’une des plus marquante de notre vie. Au moment de dresser le bilan 2020 de mon année running, je vous avoue que je ne sais pas trop par où commencer.

Avec tous mes objectifs annulés, compliqué de ne pas être un peu amer. Malgré tout, je retiens pas mal de positif et j’insisterai donc là dessus.

En hiver: l’insouciance et les objectifs

Une fois les dernières bulles de Champagne du réveillon évacuées, j’ai démarré mon année running par le traditionnel Jogging de l’an neuf à Antheit. Sur un parcours un peu corsé et avec beaucoup d’amis, ce fut une belle cuvée !

Fin du mois de janvier j’ai pris la direction de Visé pour le trail Zatopek. Plus un jogging nature qu’un véritable trail c’était quand même sympa.

2 semaines plus tard je me rendais au Trail des Z’amoureux à quelques kilomètres de la maison. Très boueux et venteux, on ne peut pas dire que j’y aie réalisé ma plus belle performance.

Mon programme de l’année se dessinait petit à petit également avec des inscriptions à La Bouillonnante et aux Trail des Idylles.

Le 8 mars, sans le savoir j’allais prendre part à ma dernière épreuve de 2020 avec le HuyFor’trail. Ce jour-là, j’étais en super forme et j’ai pris mon pied comme rarement.

En me remémorant ces moments, j’ai l’impression qu’il s’agissait d’une autre vie. En effet quelque jours après le HuyFor’trail, la Belgique entrait dans un confinement strict.

Printemps … ça rime avec confinement

Finalement le bilan 2020 aurait pus s’arrêter ici. Toutes les courses s’annulaient les unes après les autres et comme tout le monde j’apprenais à vivre avec la présence du fameux coronavirus. Il s’agissait pour moi d’une période de remise en question, je vous en parle d’ailleurs dans cet article dédié.

Heureusement pour nous les runners belges, on a quand même pu s’adonner à notre sport favori. Et des épreuves « virtuelles » et autres challenges ont commencés à fleurir à gauche et à droite. Pour ma part, j’ai pris part à 2 challenges pour de bonnes œuvres et une épreuve « contre-la-montre » organisé par un ami.

Cette période m’a aussi donné la possibilité de débuter le canicross avec mon chien. Et même si on m’entend souvent m’énerver car Django fait n’importe quoi par moment, j’apprécie vraiment ces moments privilégiés avec lui.

Un peu plus d’insouciance en été

L’été a été plus cool avec les mesures sanitaires qui se sont un peu relâchées. Ca a été l’occasion pour moi de refaire des sorties avec les potes de mon groupe trail. Ensemble, on a ainsi découvert le parcours extratrail rouge de Malmedy et celui de Trois-ponts.

J’aurais du découvrir celui de Stavelot au cœur de l’été, mais une bête blessure aux côtes m’en a empêché. D’autres petites douleurs ça et là ont continués à me pourrir la vie durant le mois d’août par la suite.

Rien de bien grave heureusement, et en septembre le groupe trail du club a pu reprendre ses entrainement réguliers le mercredi.

L’automne, ça se complique à nouveau

Tant qu’on a pu le faire le groupe s’est réuni. Mais avec la tombée du jour de plus en plus tôt et le temps de plus en plus maussade, ça devenait plus compliqué. Puis un second confinement (enfin si on peut l’appeler comme ça…) a de nouveau stoppé les activités du club.

J’ai donc continué la plupart du temps à courir seul ou avec mon chien pour garder la forme.

Et c’est avec tristesse que j’ai du renoncer à la traditionnelle triplette des fagnes et au jogging des templiers en décembre.

Regard sur ce bilan 2020 et objectifs 2021

Pas trop compliqué d’établir le Top 5 de l’année cette fois-ci….

  • HuyFor’Trail évidemment
  • Le parcours extratrail rouge de Malmedy
  • Le parcours extratrail rouge de Trois-Ponts
  • Le trail des Z’amoureux
  • Le Trail Zatopek

Objectivement, mon année running 2020 n’est pas si mal car finalement mes stats ne sont pas mauvaises du tout. Et malgré quelques petites douleurs à gauche et à droite, j’ai plutôt été épargné par les grosses blessures.

Ensuite, des initiatives de parcours permanents fleurissent un peu partout, c’est top car ça permet de découvrir des endroits sympa, comme à Huy récemment.

En 2021, je suis inscrit à 2 trails pour l’instant :

Je suis un peu pessimiste pour le premier, par contre j’ai bon espoir pour le second, on verra. D’ici-là, je m’inscrirai probablement à l’un ou l’autre trail plus court au printemps (s’il y en a…).

Related Articles

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.