Home Joggings Les Crêtes de Fallais 2017

Les Crêtes de Fallais 2017

by Michael Gyen
0 comment

Un parcours que j’apprécie

Ce dimanche 11 juin j’ai participé au Crêtes de Fallais 2017. Il s’agit d’une course de 13,3km un peu vallonnée. Certainement le parcours le plus difficile du challenge hesbignon.

J’avais eu l’occasion d’y participer une première fois en 2015, où je m’étais assez bien débrouillé au vu de mon chrono (1h11’51).

L’objectif cette année est d’essayer de faire aussi bien qu’en 2015…

Je ne me rappelle plus trop comment était la météo à cette époque, mais cette année, il faudra subir une chaleur bien présente (environ 27°).

Généralement ça ne me réussit pas de trop, on verra bien. Sur place je retrouve une nouvelle fois beaucoup de membres des éoles, c’est gai de voir de plus en plus de monde du club sur les courses officielles 🙂

Une première partie assez roulante

10h15, départ à côté du magnifique château de Fallais. Le premier km nous amène rapidement sur le Ravel, et pour une fois je démarre assez cool (5’32). Sentant d’assez bonnes sensations, j’accélère sur le deuxième et le troisième, toujours sur le Ravel : 4’42 et 4’52. Vers le début du 4ème km, on quitte le chemin pour prendre un sentier, et les sensations sont toujours aussi bonnes . Pour l’instant je ne souffre pas du tout de la chaleur (km 4 en 5’18). je dépasse beaucoup de monde, c’est motivant 🙂 !

Première crête

Début du 5ème km, la première côte d’environ 800m est devant nous.

Mode « robot » enclenché !

C’est à dire que je réduis ma foulée et ne regarde pas trop le sommet. Je reste concentré sur mes pieds et essaye de ne pas perdre trop de rythme, cette première côte fait mal tout de même. Heureusement le début est sous les arbres où on profite de l’ombre, mais le dessus est complètement dégagé… Le soleil tape fort ! Au sommet, ça redescend un peu et le premier ravito nous attend (km 5 en 6’06).

Le temps de boire un gobelet d’eau et c’est reparti dans les bois vers la célèbre « côte des gros mollets » qu’on descend cette fois-ci 🙂 .

C’est quand même vachement plus facile dans ce sens-là ! Même si une petite bosse est bien présente avant le retour sur la route (km 6 en 5’06). Retour sur le ravel pour le 7ème km (5’22) et on arrive sur la 2ème grosse difficulté…

Crêtes de Fallais 2017

le décors de ce magnifique jogging

Seconde crête

D’abord une côte avec un virage en épingle assez raide (200m) pour ensuite emprunter un chemin forestier d’environ 1km de montée en continu. Le chaleur commence tout doucement à se faire sentir, je suis trempé de sueur. Beaucoup de concurrents se mettent à la marche autour de moi… Je m’accroche quant à moi, je me remet en mode robot et monte tranquillement à mon rythme. (8ème en 6’05 et 9ème en 6’48)

Content de voir le sommet tout de même

Au dessus, c’est le second ravito qui fait vraiment du bien avant d’entamer la dernière ligne droite.

A fond jusque l’arrivée

Les 4 derniers kms sont très roulants : du plat et de la descente. Il faut pourtant s’accrocher car il fait de plus en plus chaud. Je suis pourtant bien décidé à ne rien lâcher… Je ne sais pas où sont les autres du club (je suis tout seul devant), mais je n’ai pas envie d’être rattrapé. Il s’agit plus d’une compétition contre moi-même que contre les autres bien entendu, mais ça me motive à continuer à maintenir mon allure. Les 10ème et 11ème kms se déroulent sur une drève à travers champs assez longue (5’11 et 4’58) avant le retour sur la route sur le 12ème (5’06).

La suite c’est de nouveau un passage bien connu emprunté lors du trail des chevreuils : un sentier caillouteux en léger faux plat pour ensuite replonger sur le village. Cette descente est assez difficile car elle passe par une ancienne voie romaine parsemée de pavés (km 13 en 5’03).

Retour sur le Ravel, dernier tournant, dernière ligne droite en sprintant avec un autre participant…. Et je termine ces crêtes de Fallais 2017 après 1h12’22.

Conclusion

Premier sentiment : c’était dur !

Le parcours était quand même exigeant et la chaleur suffocante par moment. Je suis néanmoins satisfait de moi car au final je ne mets que +/-30 seconde de plus qu’il y a 2 ans.

Je suis assez content d’avoir participé à ces Crêtes de Fallais 2017. J’ai pu à nouveau tester mon niveau et constater que mon régime continue à porter ses fruits 🙂

 

les éoles aux crêtes de fallais 2017

Les éoles en force aux crêtes de Fallais 2017

 

Merci à Louis Maréchal pour les photos

Related Articles

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.