Home Joggings Huy Night Run 2018

Huy Night Run 2018

by Michael Gyen
0 comment

Y a de ces courses…

Si vous suivez ce blog, vous avez sans doute remarqué que les derniers temps, j’étais plus actif en trail que sur des joggings. Mais participer à ce Huy Night Run 2018 sonnait comme une évidence pour moi, impossible de manquer cette course ! C’est un peu irrationnel car ce n’est certainement pas le plus beau tracé du monde, mais en tant que Hutois d’origine, je ne peux plus imaginer de ne pas être de la partie…

Me voici donc, sur la ligne de départ tout comme en 2013, 2014 et 2017 avec pour objectif de faire aussi bien que l’année passée (52’20).

Parcours modifié

Petite surprise tout de même lors de cette édition, la première difficulté n’est plus la rue Rouge-Lion mais bien la rue des Messes. Et ça, pour ceux qui connaissent un peu le coin (et pour les autres aussi…), ça change tout de même la donne. Le Rouge-Lion était compliqué au début puis se terminait plus en faux-plat.

La rue des Messes, c’est une vraie belle côte d’environ 650m, 55m D+ et 9% de moyenne !

Le départ est à 20h30, et avec Pierre on se positionne à l’avant du peloton pour bénéficier du gros départ des meilleurs. Pierre, essaie d’emblée de me « prendre à la gorge » en courant sur un gros tempo. Moi qui ai toujours besoin de quelques kms pour me « mettre dedans », je n’ai pas le choix et je dois le suivre pour pas me faire distancer avant la rue des messes.

KM 1 en 4:32… chaud chaud

Le 2ème km est du même niveau (4:34). Pierre est toujours devant mais son avance fond comme neige au soleil… Il doit déjà un peu ralentir et me laisser passer juste avant la côte.

3 côtes au programme

Me voici au pied de la montée et je prends un rythme assez soutenable, j’arrive même à relancer au milieu et surtout au sommet (KM 3 en 5:57). Pierre est toujours derrière mais je ne regarde pas exactement où. S’il veut me rattraper, il devra tout donner.

Les 4 kms suivant sont assez vallonnés : descente rapide et encore 2 belles côtes. Je ne me retourne toujours pas et essaie plutôt de suivre les coureurs à mes côtés; KM 4 en 4:50 et km 5 en 4:54

Si Pierre veut me battre à la fin, il sait qu’il doit être à mes côtés au sommet de la dernière côte avant la descente vers le centre de Huy.

Visiblement ce ne sera pas le cas.

Je passe la côte « Poyoux-Sart » sans rien lâcher (KM6 en 5:19) et pareil sur la dernière grosse difficulté (KM 7 en 5:32). Petit regard sur le chrono, j’en suis à un peu plus de 35′ à ce moment. L’année passée j’étais à 37′ ! Il y a clairement moyen d’aller battre mon RP sur cette course.

Toujours des frissons

C’est parti pour 3 km assez rapide vers le centre ville pour terminer ce Huy Night Run 2018. Et vous pouvez le deviner, je vais tout donner !

Huy Night Run 2018

  •  4:30 au KM 8
  • KM 9 en 4:33
  • 4:39 au KM 10

Chaque année, je suis surpris par la foule amassée sur les côtés pour le finish. J’adore cette arrivée sur la grand place ! A chaque fois j’ai des frissons !

A une centaine de mètres de l’arrivée, j’entends ainsi le speaker :

« Si vous voulez être en dessous des 50 min,c’est maintenant qu’il faut y aller !

Il n’en fallait pas plus pour me donner un gros coup de boost ! C’est carrément un sprint à présent… plus que quelques mètres… et top je franchis la ligne en 50’00 pile !

Pierre arrivera environ 2’40 après moi

Conclusion

Un jogging de 10km de temps en temps où je peux y aller à fond, j’aime encore bien. Je me suis donc vraiment bien amusé et surtout j’ai bien tenu le rythme.

2’20 de mieux que l’année passée, avec une côte plus compliquée à négocier, ce n’est pas si mal :-).

Si Dieu le veut, je serai à nouveau eu RDV en 2019…

Les résultats sont sur le site de l’organisation

Merci à PPM Photos & Nadine Claessens pour les photos

Related Articles

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.