Home Joggings Semi Vert d’Amay 2014

Semi Vert d’Amay 2014

by Michael Gyen
0 comment

L’avant-course

Dimanche 14/09/2014, c’est LE grand jour, mon premier semi-marathon: le Semi Vert d’Amay 2014. C’est avec un peu d’appréhension que je me rend sur place assez tôt pour retirer mon dossard. Tout va très vite car l’organisation est au point. Je retrouve Yves et d’autres Eoles, ça rigole assez avant le départ 😉

La course

10:05… c’est parti. Avec Yves on va rester ensemble une grosse partie de la course pour se « surveiller » l’un l’autre et ne pas être trop vite dans le rouge niveau cardio. Les premiers kms se passent bien, on contrôle assez bien notre rythme à +/- 10,5 km/h. Tantôt route, tantôt petit sentier, le parcours est vraiment chouette.

Vers le km 8, une grosse difficulté arrive : la célèbre côte du facteur. C’est un petit chemin très raide qui monte dans un bois, c’est quasi impossible de courir dedans car la plupart des autres joggeurs marchent devant nous. Mais même en marchant, c’est dur ! Arrivés au sommet on prend le temps de se désaltérer au ravito pour repartir de plus belle. Petit problème pour moi, après cette grosse difficulté, j’ai vraiment du mal à garder mes pulsations basses, elles ont déjà tendance à passer en zone anaérobie… Comme je me sens bien, je n’y prend pas trop garde et continue à suivre le rythme de Yves… Erreur qui me sera préjudiciable un peu plus tard.

Nous sommes ensuite en forêt, sur un chemin assez roulant en légère descente. Après +/- 3km, on repasse par le même ravitaillement : je reprend un peu d’eau.

En route vers le seconde grosse côte

2km de descentes sont au programme avant la 2ème grosse difficulté : la côte des dames vers le 14ème km. C’est également un sentier très pentu et étroit en forêt. On se met à nouveau à la marche sur les 300 m de côte.

Arrivés au sommet, le plus dur de la course est fait, il reste 6km de descente et de plat à présent. Yves est en super forme et me distancie facilement dans la descente. Je décide de ne pas forcer pour le rejoindre et garder mon rythme.
Jusqu’au 18ème km, je peux dire que ça a été… Mais d’un coup une fois de retour sur le pont j’ai un gros coup de mou. Je suis dans des distances que je n’avais jamais fait avant (si ce n’est en trail, mais le rythme était beaucoup moindre) et je dois vraiment puiser dans mes réserves pour tenir le coup.
Ces 3 derniers kms sont vraiment pénibles, je tente vaille que vaille de garder un 10km/h mais c’est dur.
Je passe néanmoins la ligne d’arrivée après 2h01’09 » de course.

Conclusion

Je suis fier de mon temps au vu de la difficulté de ce parcours (+ de 250m D+ tout de même). Un peu moins de ma gestion de course, j’ai été trop vite dans le rouge ce qui m’a valu un gros coup de barre sur la fin.

Faut être pris pour être appris comme on dit…

Prochaine fois que je m’attaque à un semi, il faudra absolument mieux me gérer pour terminer en meilleure forme.
Sinon, je tire mon chapeau à l’organisation : top de chez top que ce soit au niveau de balisage, du parcours et des ravitaillements.

Ce semi vert d’Amay 2014 restera à coup sur un excellent souvenir. C’est vraiment une course que je conseille de faire.

Related Articles

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.