Home Trails Trail de Liège Métropole 2018 (25km)

Trail de Liège Métropole 2018 (25km)

by Michael Gyen
2 comments

Un immanquable au mois de mai

Depuis 2013, je me suis toujours rendu à cet événement qui est devenu le plus grand RDV Running de Wallonie. Que ce soit les 15 km de Liège auxquels j’avais participé en 2013, 2014 et 2015 ou le trail en 2016 et 2017. C’est toujours avec énormément d’envie que je me me rend en plein cœur de la cité Ardente.

Je suis à nouveau aligné sur le trail de 25 km qui démarre d’Esneux. Pour s’y rendre, j’ai pris la navette en train avec mes amis Yves et Jean-Pol. Le départ est pour 9h45 et nous arrivons sur place environ 1h à l’avance.

L’atmosphère est assez détendue, ce trail qui est assez roulant ne me fait pas peur. Par contre le soleil et la chaleur sont de la partie et je l’appréhende un peu tout de même.

Le panorama d’Esneux pour commencer

Départ d’Esneux donc. après 2 petits kms assez sympa le long de l’Ourthe, c’est la première grosse côte qui se présente. Comme je suis encore assez frais, elle se passe relativement bien, si ce n’est que je ressens rapidement les premiers effets de la chaleur. Les première gouttes de sueur s’échappent déjà de mon front.

Par contre, ce début de course est pour moi le plus beau question panorama. Le long serpentin de traileurs sillonnent les sentiers de la Roche Aux Faucons avec une vue imprenable sur la vallée de l’Ourthe.  Et puis, c’est typiquement le genre de chemins que je préfère : sec, en légère descente et assez technique. je prends vraiment mon pieds sur cette première partie de course.

Vers le 9ème km, c’est déjà le ravito. Je trouve qu’il vient un peu tôt mais bon, c’est comme ça…

Avec yves on prend quelques instants pour manger un peu du solide, je remplis une de mes 2 soft flasks avec de l’eau fraîche et nous voilà repartis pour la suite de ce trail de Liège Métropole 2018.

Le plateau du Sart-Tilmant

Et les difficultés réapparaissent rapidement. On se trouve en effet au pied de la 2ème grosse côte d’environ 1,2km en palier. Au départ ça va, mais au bout de 2, 3 relances je commence à souffrir. J’ai chaud et les jambes sont lourdes.

Heureusement je peux compter sur Yves qui m’encourage et imprime le rythme.

Cette partie est particulièrement difficile car même si les 2 grosses côtes sont derrière nous, il en reste quelques unes plus courtes, mais assez vilaines.

Je bois régulièrement, mais j’ai quand même du mal sous ce soleil. Ce n’est clairement pas mon meilleur jour…

Malgré tout on avance assez bien et même si le plateau du Sart-Tilmant est parsemé de faux-plats bien cassants, les kms défilent jusqu’au 18èm km où il ne restera plus que de la descente avant le grand final en ville.

Retour en ville… et une entorse

Venons-y… La descente. Yves aime ça et a tendance à vraiment bien descendre. De mon côté, j’ai toujours été plus prudent mais là, j’ai vraiment envie d’en finir. Je tente donc de suivre son rythme et surfe entre les marcheurs qui se trouvent sur le chemin.

Tout va bien jusqu’aux 2/3 du chemin.

Clac, mon pied se dérobe sous une pierre ou une racine et c’est la cheville qui en prend un coup !

J’ai réussi a la récupérer, mais le mal est fait. Grosse douleur instantanée… et gros questionnement… Que faire à 5km de l’arrivée ?

Trail de Liège métropole 2018 - entorse

Sous les encouragements de Yves, je décide de continuer vaille que vaille. L’entorse ne doit pas être trop trop grave car j’arrive encore à poser le pied au sol et courir.

Nous sommes à présent de retour en ville et la jonction avec les coureurs du 15km se fait rapidement; Avec l’effet de foule, j’arrive encore à tenir un petit 10,5 km/h mais impossible pour moi de ne pas grimacer.

Chaque pas est comme un poignard dans la cheville.

Reste 3km… tenir

Reste 2… tenir

Le dernier : jusqu’au bout !

Voilà, ça y est, la passerelle, le parc de la Boverie et enfin l’arrivée après 2h46 min de course et 24,5 km au compteur.

Conclusion

Au moment d’écrire ces lignes, la douleur à la cheville est bien présente mais ce n’est pas non plus catastrophique. Elle n’est pas trop gonflée et je remarche « presque » normalement.

Alors que penser de ce Trail de Liège Métropole 2018 ?

Sentiment mitigé, je l’attendais avec beaucoup d’impatience et au final j’ai beaucoup galéré. Avec la chaleur tout d’abord et puis avec cette douleur à la cheville. Pourtant, je reviendrai probablement dans un an tant j’adore l’atmosphère qu’il y a autour de cet événement. Et puis quel plaisir de se retrouver avec tous les amis du club 🙂

 

Related Articles

2 comments

Avatar
Rohnny 15 mai 2018 - 12 h 13 min

J’espère que la cheville va mieux et c’est vrai qu’il faisait bien chaud. Bonne continuation mon ami.

Reply
Michael Gyen
Michael Gyen 15 mai 2018 - 12 h 56 min

Oui ça va mieux, merci.

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.