Home Trails Trail des tiges et chavées 2018 (15km)

Trail des tiges et chavées 2018 (15km)

by Michael Gyen
2 comments

Pour le plaisir

Je n’avais pas inscrit le trail des tiges et chavées 2018 de Coutisse (près d’Andenne) dans mon programme. Mais comme beaucoup de membres du club s’y rendaient, je me suis dit « pourquoi pas ? ».

Je me suis inscrit à la moyenne distance (15km) cette fois-ci, et vu le peu de dénivelé prévu (350), cette course devrait être rapide.

Cependant, il fait particulièrement froid ce dimanche, -4°C  au moment de quitter la maison. Le sol est bien gelé, tout comme à Ferrières la semaine précédente.

Il faudra donc faire attention aux chevilles sur le parcours.

trail des tiges et chavées 2018 - Team les éoles

Départ comme un jogging

A 10h15, c’est parti ! Et comme ça démarre sur la route, j’attrape rapidement un bon petit rythme de jogging. Il faut attendre la fin du premier km pour plonger dans les premiers sentiers.

Pas de grosse difficulté jusque là, c’est très roulant et je me retrouve assez vite isolé par rapport à mon groupe d’amis. Après une première petite bosse on se retrouve à traverser un champs, pour ensuite se diriger vers un château. Pour être franc, je ne regarde pas trop le paysage autour de moi tant je m’oblige à être bien prudent sur ce sol gelé plein de petites bosses.

La première « joyeuseté » arrivera vers le 4ème km avec une belle petite pente super raide à gravir. Ce n’est pas très très long, mais c’est bien pentu. Idem quelques centaines de mètres plus loin, où il faut redescendre.

Un long faux-plat

Vers la moitié du 6ème km, on se retrouve sur une route assez pénible. Il y a un vent de côté glacial et c’est du faux plat durant au moins 1,5km. Je trouve que cette partie n’est vraiment pas gaie, mais j’arrive tout de même à garder un certain rythme pour dépasser pas mal de monde.

Cette route nous amène lentement vers l’entrée d’un bois et la grosse difficulté du jour. Il s’agit de 2 côtes un peu plus compliquées où on ira chercher l’essentiel du D+ de ce trail des tiges et chavées 2018.

Je commence la première en courant, mais vers la moitié, je me met un peu à la marche. Plus parce qu’on se trouve sur un terrain rempli de ronces que parce que c’est trop pentu.

Après une petite descente, on arrive à « mur » que l’on doit franchir à l’aide de cordes. Une fois au dessus (km 9), le reste ne devrait plus être trop dur.

Du rythme jusqu’à l’arrivée

En effet, ça redescend juste après, ce qui me permet d’accélérer. Je me fait tout de même dépasser par un concurrent qui va m’accompagner jusqu’à l’arrivée. En effet, dès que çà remonte, je le reprends et le dépasse, et lui, fait l’inverse en descente.

C’est notamment le cas entre le 12ème et le 13ème km où il y a quand même deux petites côtes qui cassent un peu les jambes.

Nous sommes à présent sur un chemin assez sympa fait de petits pontons. On longe un petit ruisseau en passant d’un côté à l’autre, c’est assez amusant.

A la sortie, il reste 1km en descente.

Je rattrape et dépasse plein de monde à ce moment-là. Je pense qu’il s’agit des derniers concurrents du 9km.

Dernier petit passage difficile, où il faut sauter d’un côté à l’autre d’un petit chemin boueux et c’est déjà l’arrivée en ligne de mire.

Je termine la course en 1h31’50 ».

Conclusion

Je ne suis pas déçu d’avoir pris part à cette course. Sur un parcours moins accidenté, j’ai su tenir un bon rythme constant du début à la fin. Question organisation, rien à dire, c’était parfait du début à la fin avec un bon fléchage et un ravito digne de ce nom à l’arrivée 🙂

La semaine prochaine, place à ma course fétiche : le HuyForTrail !

Je me réjouis déjà d’y être 🙂

 

Related Articles

2 comments

Avatar
Rohnny 1 mars 2018 - 8 h 31 min

Tu enchaines les course avec succes hihihi Bravo Mike.

Reply
Michael Gyen
Michael Gyen 1 mars 2018 - 11 h 08 min

Merci merci, il faut bien que l’entraînement serve à quelque chose 🙂

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.