Home Trails Trail Meuse et Lesse Sauvages 2019

Trail Meuse et Lesse Sauvages 2019

by Michael Gyen
4 comments

Et pourquoi pas…

C’est en discutant avec Fred que je me suis inscrit aux 21km de ce Trail Meuse et Lesse Sauvages 2019. Au départ, je ne pensais pas me réinscrire à une course avant le mois de juillet, mais je me suis dit pourquoi pas. Le parcours avait vraiment l’air sympa.

Ce que je n’avais pas bien vu c’est l’heure de départ : 8h15 ! Argh

me lever à 6h un dimanche pour aller courir, c’est pas évident… Fabrice étant inscrit aussi, il vient me chercher à 6h45.

Première côte compliquée

Les participants du 21 et du 32 démarrent en même temps. Si au départ on est sur la route, on se retrouve vite sur un petit chemin et une première belle côte.

Le problème c’est que ça bouchonne pas mal. Et comme nous sommes parti en queue de peloton, ça n’arrange pas les choses.

Un moment je vois Fabrice passer sur le côté mais je ne peux le suivre, je suppose que je le reverrai rapidement par après. Idem avec Fred, on est ensemble un petit moment puis nous prenons des chemins différents pour essayer d’arriver rapidement au sommet. (+ de 12min pour le premier km, je vous laisse imaginer ces bouchons)

Ainsi me voilà seul. Pas de Fabrice, et pas de Fred lorsque je repars.

Ce dernier me rejoindra environ 2km plus loin pour vite me larguer par la suite. Dès la côte suivant, je le vois inexorablement s’éloigner.

En solitaire à nouveau

C’est reparti en mode solo par la suite. Je n’ai aucune idée d’où se trouve Fabrice.

Devant, derrière ? Impossible à dire.

 

En tous les cas, je m’amuse comme un petit fou sur ce parcours, il est vraiment génial ! Entre les passage à flanc de collines, les escaliers à pics, les grottes et le passage de la Lesse, j’en prend plein les yeux.

Trail Meuse et Lesse Sauvages 2019

Niveau difficulté, ça va, les côtes s’enchaînent mais je les passe plutôt bien à chaque fois. Ce qui m’embête, c’est que plus le temps passe, plus je ressens une douleur aux muscles du bas du ventre (abdos, aine, ????). J’avais déjà eu ça lors du GTLC, ça avait passé, et voilà que ça revient, c’est embêtant.

Et toujours pas de Fabrice à l’horizon, je me sis qu’il est derrière finalement. Et en fait non, lors de la grosse côte des 11/12 km, il me semble l’apercevoir devant moi.

Nous arrivons au ravito ensemble.

Et il fait du bien car tout doucement la chaleur se fait ressentir. Ils annoncent à nouveau des t° proche des 30°C ce dimanche, et on s’en rapproche de plus en plus il me semble.

Le balisage, fieu, regarde le balisage !

On repart ensemble pour la seconde partie de course. Et il s’agit d’une belle longue descente qui nous ramène sur les rives de la Lesse. Avec Fabrice, nous sommes dans un petit groupe de 4-5 traileurs.

Arrivés tout en bas, le premier du groupe tourne à droite. Machinalement tout le monde le suit, bien entendu.

Et nous voilà sur une petite route bien sympathique qui descend légèrement.

On avance, 500m, 800m…. 1km. Et plus de balisage.

Bon ben on s’arrête, on se regarde tous un peu hébété. 2 concurrents décident de continuer, et 2 autres font demi-tour. Avec Fabrice on hésite, mais au final on décide de rebrousser chemin également.

Il nous faudra refaire ce km dans le sens inverse pour enfin retrouver les flèches… L’espoir de terminer ce trail sous les 3 heures vient de s’envoler, et le moral en a pris un petit coup aussi.

Surtout que ça remonte bien par la suite !

Fin de course compliquée

Rien à faire, quand mentalement tu te prépares à courir 21km, c’est vraiment compliqué d’en rajouter 2. Surtout qu’à présent, nous avons rejoint beaucoup de coureurs du 14km dans un secteur un peu compliqué.

En effet, sur environ 500m, c’est l’enchaînement de petite cordes, de rochers etc. Avec moins de monde, je serai passé sans trop me poser de questions. Mais ici, je perds un temps fou car beaucoup de ce petit monde est presque à l’arrêt de peur de tomber.

Une fois passé ce « sentier », il ne reste plus grand chose, mais mes abdos me font de plus en plus souffrir. Dur dur de relancer la mécanique. Heureusement le parcours reste splendide avec un 2ème passage rafraîchissant au milieu de la Lesse au pied du Château de Walzin.

Il reste une grosse côte que je passe assez bien et l’arrivée se profile à l’horizon. Fabrice a un peu décroché quant à lui.

La chaleur commence à me peser, sans compter mon mal de bide.

Je franchirai la ligne après 3h24 de course finalement et 24km au compteur.

Conclusion

Ce Trail Meuse et Lesse Sauvages 2019 est vraiment magnifique ! Le parcours est vraiment superbe avec des passages à couper le souffle. Les 2 passages à gué au travers de la Lesse sont super sympa aussi, et bien rafraîchissants !

Sinon, ce mal aux abdos m’a un peu embêté tout de même. Ça ne m’empêche pas de courir, mais rien à faire , je ne suis pas à 100%.  Je sens que le passage chez mon ostéopathe sera bientôt incontournable..

 

Related Articles

4 comments

Avatar
Yves 2 juillet 2019 - 14 h 12 min

Chouette trail tout de même 🙂
C’est vrai que c’est parfois compliqué de se concentrer sur le balisage. J’ai eu le problème sur le Trail des chevreuils après la séparation avec les 20km. Courir seul de manière distraite (et, pour moi, sans mes lunettes) est une mauvaise idée : on voit le balisage très tard (ou pas du tout) et ce n’est pas confortable.

Reply
Michael Gyen
Michael Gyen 4 juillet 2019 - 11 h 27 min

Merci pour le commentaire Yves 🙂 . En effet, on ne fait pas toujours attention et l’erreur est vite au RDV… et c’est souvent en descente naturellement !

Reply
Avatar
Rohnny 3 juillet 2019 - 9 h 53 min

Coucou Mike,
Bravo pour cette nouvelle belle course, le passage de la lesse ne t’as plus donné de cloche
En ce qui me concerne je suis un programme Garmin assez dur pour moi mais je tiens bon hahah.
Encore merci d’avoir jetté un coup d’œil sur mon site, c’est assez bizarre qu’a chaque mise a jour ça bloque un peu…
Merci pour le partage.
Super belle journée à toi.
Rohnny

Reply
Michael Gyen
Michael Gyen 4 juillet 2019 - 11 h 30 min

Mes pieds étaient tout de même bien « frippés » à l’arrivée. Si le trail avait été plus long, j’aurai encore eu de belles cloches à mon avis. Bon courage pour ton programme d’entrainement

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.