Home Trails Triplette de Solwaster 2018

Triplette de Solwaster 2018

by Michael Gyen
2 comments

Frog’s Pond Runners

« Les coureurs de la mare aux grenouilles », voici le nom de l’équipe que nous avons formée avec Pierre et Fabrice pour la Triplette de Solwaster 2018.

Pourquoi ce nom étrange ? Tout simplement parce qu’il y a quelques mois d’ici, Fabrice nous avait emmené sur un parcours passant par la « marre au grenouilles » dans les bois d’Ampsin. Et comme à son habitude, le chemin a fini par s’évanouir sous nos pieds et on a du faire du « hors piste » pour s’y retrouver…

Bref, il fait « pourri » de chez « pourri » ce dimanche 2 décembre lorsqu’on arrive à Solwaster. On annonce 14.5km et 500m de D+, je sens que cette année, la triplette sera compliquée.

Avec notre dossard 37, on prend le départ à 11h13 sur un parcours boueux, fort différent de l’année passée.

5km de montée quasi continue

Le début n’est pas trop compliqué, mais assez exigeant tout de même. ce n’est que du faux-plat montant et comme nous sommes partis assez vite, j’ai un peu de mal à trouver mon rythme de croisière.

Fabrice qui s’est bien entraîné les mois précédents mène le groupe au début, puis on essaye de se relayer tour à tour. Par rapport à l’année passée, Pierre est plus à l’aise. Il n’est pas directement dans le rouge.

De mon côté, je suis très prudent car je sens que ma cheville reste fragile à cause d’une foulure un mois auparavant. Je fixe le sol 10m devant moi pour anticiper les racines, cailloux et plaques de boues.

Et pourtant, sapinières et tourbières sont au rendez-vous! Les paysages sont magnifiques. Mais j’ai vraiment du mal à en profiter.

Une fois arrivés sur les sommets de la Belgique, le ravito est déjà proche. Le temps de se rafraîchir et de manger quelques chips et nous voilà repartis pour 2 km de descente avant les grosses difficultés.

3 murs

Et elles arrivent vite, ces difficultés! En effet, tout en bas de la descente, on emprunte rapidement un petit chemin avec un dénivelé impressionnant sur environ 200m. Là, on parle de « vraie » côte de trail… Pierre qui n’a pas l’habitude de pareilles montées est surpris. Chaud chaud cette triplette de Solwaster 2018.

Et pourtant, ce n’est pas fini !

Un kilomètre plus loin c’est reparti !

Une longue côte de 500m se dresse fièrement devant nous. Et elle ne m’est pas inconnue, j’ai déjà eu l’honneur de la gravir lors du trail des nutons en 2017. Les mollets trinquent, mais au sommet, il faut relancer pour les 5 derniers kms.

Surtout qu’à notre grande surprise, un 3ème mur se présente… Et celui-à il fait mal ! A nouveau, je reconnais l’endroit, on avait commencé par cette côte en 2015 et en 2016. Mais là, après 12km et +/-400m dans les jambes ça fait très mal !

Il faut en terminer.

Dans la descente vers Solwaster, Fabrice reprend les devants et imprime un sacré tempo.

Arrivés en bas du village… Il y a un petit pont… mais non, on ne passe pas sur, mais sous le pont, dans la rivière glacée ! Argh, sympa sympa…

On voit à présent le chapiteau et on donne tout ce que l’on a pour finir après 1h46.

Conclusion

Généralement, on conseillait cette course pour les membres de notre club qui voulaient s’essayer au trail. Mais cette triplette de Solwaster 2018 fut d’un sacré niveau. La boue, le D+, le parcours …

Avec Pierre et Fabrice on a bien géré je pense. L’équipe était assez homogène et personne ne s’est mis dans le rouge pour arriver au bout.

RDV est déjà pris pour l’année prochaine !

Related Articles

2 comments

Avatar
Rohnny 11 décembre 2018 - 8 h 33 min

Coucou Mike,
Juste un grand bravo pour cett nouvelle course.
A bientot
Rohnny

Reply
Michael Gyen
Michael Gyen 11 décembre 2018 - 14 h 34 min

Merci Rohnny, on se voit peut-être prochainement à Haneffe ?

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.