Home Joggings L’Ardennaise 2017

L’Ardennaise 2017

by Michael Gyen
4 comments

L’Ardennaise 2017, un semi de plus à mon palmarès

Samedi 22 juillet 2017.

Me voilà ainsi parti sur les routes des Ardennes namuroises pour participer à un jogging nature de 21,1 km. Le tout sur les sentiers du plateau de la croix scaille.

Avec mes 2 compères de la triplette de la cochonne, Vincent et Pierre, nous avons décidé de participer à cette course qui attire beaucoup de monde chaque année.

En effet, sur place, on reconnait aisément les accents français et néerlandophones en plus des dialectes venant de toute la Wallonie. Beaucoup de monde sur place, on entend le speaker annoncer plus de 1000 participants sur les 2 distances (8 et 21km).

Pourtant, à 16h précise, le départ est donné ! Ce challenge Delhalle est définitivement une top organisation.

Première partie plus difficile que prévu

J’avais pris la peine d’un peu regarder le tracé avant de me rendre sur place, et j’avais remarqué que LA grosse difficulté se situait un peu après le 7ème km. C’est donc la fleur au fusil que je me suis élancé dès le départ en tenant une allure de 12km/h sur le premier km.

Pourtant rapidement, ça monte… Ce n’est pas super pentu, mais c’est régulier et il faut sans cesse relancer. D’ailleurs Pierre, avec qui j’avais démarré décroche assez rapidement. Dès le 3ème ou 4ème km, je ne le vois plus dans ma roue.

Par contre, j’ai réussi à rattraper Vincent qui était parti encore plus rapidement. Cette course, c’est un peu son pèlerinage, il y participe chaque année. Je le sens d’ailleurs un peu surpris de me voir à ses côtés et le dépasser… Il me rattrapera dans le 6ème km à l’occasion d’une longue descente

« L’enfer » c’est pour maintenant

En effet, en bas de cette côte, une pancarte nous annonce l’enfer… En fait, il s’agit de monter le fameux plateau de la croix scaille sur environ 4km.

J’ai de bonnes jambes, mais ne connaissant pas trop l’endroit et ce qui m’attend, je préfère jouer la prudence. Vincent est à environ une cinquantaine de mètres de moi et j’observe ce qu’il fait… Tant qu’il court, je cours, mais dès qu’il se met à la marche, je m’aligne sur sa position. Je n’oublie pas que nous ne sommes toujours pas à mi-course ! Je marche ainsi quelques centaines de mètres pour récupérer un peu, mais rapidement j’emboîte le pas à d’autres concurrents et me remet à courir de manière cool.

Malgré tout, je vois bien que je me rapproche à nouveau de Vincent et, une fois sur le sommet du plateau je grappille à chaque foulée quelques centimètres. Aussi, je finis par le rattraper vers le 13ème ou 14ème… Je ne sais plus trop :-). Je regarde ma montre et voit qu’on en est à plus de 300m de D+. J’en déduis que le reste du parcours sera plus facile, il ne reste qu’environ 70m à monter.

En regardant le tracé par après, je m’aperçois qu’on a fait un petit détour par la France : sympa 🙂

La troisième partie roulante à souhait

Allez, je prends le risque et augmente un peu mon tempo pour tourner un peu au dessus du 12 km/h de moyenne. Je dépasse par ailleurs pas mal de monde et vois les km défiler.

L'ardennaise 2017

Par contre j’évite de regarder derrière moi, je m’attends à ce que Vincent me dépasse à tout moment :-).

Niveau sensation, c’est toujours bon. Juste une petite douleur de fatigue au genoux, mais rien de dramatique. Le principal problème vient du temps… Je suis rincé ! En effet, il s’est mit à bien pleuvoir depuis un certain temps… Je n’aime pas trop ça mais faut passer au travers.

Sans connaître la distance exacte du parcours, je me suis donc mis 22km en tête. Le hic, c’est que ma montre avance de 350m +/- par rapport aux panneaux indiquant les kms. Je viens ainsi de passer la barre des 20km en établissant mon record personnel sur la distance :  1:49 :41.

Une belle petite côte est encore sur le chemin avant l’arrivée… paraît qu’elle fait mal 🙂

Je m’attendais à la rencontrer à 21km à ma montre et elle se présente alors que je suis à 20.2. De nouveau, ne la connaissant pas, je suis les 2 personnes devant moi qui se mettent à la marche. Cependant, un moment, je sens que j’en ai encore un peu sous le pied et reprends la course pour arriver au sommet.

Il reste environ 500m en descente et je sais encore un peu accélérer pour finir en 1h56’42 !

Conclusion

Quelle belle course !

  • Parcours magnifique à 95% sur sentiers au travers les forêts ardennaises.
  • Belle ambiance avant, pendant et après la course
  • Performance personnelle au delà des espérances ! Il faudrait que je tente un semi sur le plat pour voir quel serait mon chrono

Je recommande vraiment de participer à l’Ardennaise si vous aimez les parcours natures. Est-ce un trail ? j’aurais tendance à répondre que oui car le parcours se fait quasi tout le temps hors bitume mais le D+ n’est que de 370m. Le terme de « Jogging nature » est dont bien approprié.

 

Merci  Benoît Gueuning et  Alain Antoine pour les photos

Related Articles

4 comments

Avatar
Rohnny 27 juillet 2017 - 7 h 14 min

Bravo a toi Mike…

Reply
Michael Gyen
Michael Gyen 27 juillet 2017 - 7 h 43 min

Merci Rohnny. C’est quelque part grâce à toi cette amélioration de mes performances… En effet, je suis allé voir le même nutritionniste que toi, et ça marche visiblement 🙂

Reply
Avatar
Vincent 23 août 2017 - 13 h 29 min

Merci pour votre « confiance » à Pieere et toi, moi qui vous ai fait depuis longtemps la pub de ce jogging ! Plus que Habay à faire ensemble : rendez-vous est déjà pris en juin prochain !

Reply
Michael Gyen
Michael Gyen 23 août 2017 - 15 h 01 min

RDV est pris 🙂 !

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.