Home Joggings Jogging de Vyle-Tharoul 2016

Jogging de Vyle-Tharoul 2016

by Michael Gyen
1 comment

L’avant-course

Jogging de Vyle-Tharoul 2016… 4ème participation à cette course de 10 miles qui selon-moi est la plus belle du challenge condruzien.

Toute cette journée du 27 mai durant le temps était lourd. Malheureusement, 2 heures avant le départ un orage a éclaté sur la région.

J’arrive sur place +/- 30 min avant le départ et il ne pleut plus, mais on voit tout de suite que c’est bien tombé… La boue sera de la partie à n’en point douter. En outre, cette année, gros changement par rapport aux éditions précédentes, la course se fera sur le même parcours, mais à l’envers…

Le parcours à l’envers? Du coup ce sont tous les repères qui s’envolent.

La course… de la boue tant et plus

Jogging de Vyle-Tharoul 2016

Des chemins boueux

Beaucoup de monde présent, ce qui retarde un peu le départ qui est donné vers 19h15. Après 300m de route, on entre directement dans le vif du sujet avec un chemin boueux assez étroit d’environ 2km. Cette partie est assez pénible car je suis parti en queue de peloton et remonter les concurrents plus lents n’est pas chose aisée. Je ne suis pas très rapide sur cette portion : 6’55 le premier km et 6’13 le second. Avec le retour sur la route, je peux accélérer et prendre mon rythme de croisière malgré quelques petites côtes qui s’enchaînent. Le premier ravito arrive assez vite (4ème km) et vu la chaleur étouffante, il fait du bien. Niveau climat, à ce moment-là, ça va encore, c’est juste une petite pluie sous une chaleur assez moite, mais l’orage gronde déjà…  Les chemins empruntés sont assez boueux et glissants.

Je me prend d’ailleurs une belle gamelle dans des ronces vers le 5ème km… Voilà mon bras tout griffé et rempli de petites épines.

Le début du déluge

C’est également vers ce moment-là que la pluie commence à réellement se faire sentir, le ciel s’obscurcit de plus en plus et les passages en forêt sont assez compliqués avec la boue et le manque de clarté. Avec les fines gouttes, c’est également impossible pour moi de garder mes lunettes, ce qui n’arrange rien. Le second ravito se situe +/- à mi parcours et à nouveau il fait du bien, je prend un grand verre d’eau avant de repartir. J’en suis à 51min de course et mon objectif des 1h30 me semble déjà un peu compliqué à atteindre. Les 5kms suivants son beaucoup plus roulants : passages sur petites routes de campagne, par le parc d’un château et sentiers forestiers ou à travers champs. Le cours à présent à +/- 11km/h sous une pluie qui s’intensifie minute après minute. Je prend de moins en moins de plaisir, vivement l’arrivée.

Dernier ravito vers le 14ème km avant la grosse difficulté de la course : 1,5km de montée pour 70m de D+ sur un chemin boueux et ruisselant… Pffff, dur dur, d’arriver au sommet. Heureusement, après, il ne reste qu’un peu moins de 2km avant l’arrivée. J’accélère dans la descente sous une pluie battante à présent. On repasse par le petit chemin du début, pour monter jusque l’arrivée que je franchis après 1h38 de course.

Conclusion

Sentiment mitigé, je n’ai pas pris trop de plaisir sur cette course avec ce temps pourri. Etre rincé jusqu’aux os, ce n’est définitivement pas ma tasse de thé. Ce jogging reste néanmoins le top du top dans la région : bonne organisation, balisage parfait, ravitos en suffisance et un parcours magnifique. Faire ce parcours dans l’autre sens est assez étrange car les repères sont totalement différents. Finalement je ne sais pas si c’est plus difficile dans ce sens là ou dans l’autre, ça doit se valoir. La côte du 14ème fait mal quand même.  Sinon, je m’étais fixé 1h30 pour rallier l’arrivée. Je mets 8min de plus, mais vu les conditions je suis tout de même assez content de ma course.

Related Articles

1 comment

Avatar
Rohnny 4 juin 2016 - 9 h 12 min

Bravo à toi Mike, c’est vrai que prendre du plaisir avec une météo comme celle là n’est pas facile 🙁

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.