Home Joggings La Corrida de Wanzoul 2013

La Corrida de Wanzoul 2013

by Michael Gyen
0 comment

Le début de l’été rime avec corrida

Comme prévu, j’ai participé, de nouveau en compagnie de mon pote Yves, à la Corrida de Wanzoul ce 22 juin 2013. Arrivés un peu plus d’une demi-heure à l’avance, c’est sans grande difficulté que nous avons obtenu notre dossard, faut dire que le temps n’était pas terrible, un petit crachin bien automnal était de la partie.

Objectif : 1h max

Pas vraiment d’objectif me concernant sur cette course, juste prendre du plaisir et terminer les 10km350 sous l’heure.
19h30, le départ est donné avec pas mal de monde finalement, le 1er km est une boucle dans le centre du village avec un passage dans le parc d’un château, on repasse ensuite la zone de départ pour se diriger vers un chemin typiquement hesbignon dans les champs. Le chemin est en légère descente et Yves me distancie déjà, je sens qu’il a envie de se tester… Je décide rapidement de ne pas le suivre pour rester dans le même rythme qui me satisfait pleinement, RDV à l’arrivée 🙂

Ces 3 premiers kms auront été rapides : 5’19, 4’55 et 5’00. Au début du 4ème, les choses se corsent avec l’apparition de boue et de grosses flaques…

Les gros orages de la semaine étaient passés par là :-/ .

Je me retrouve un peu coincé dans un groupe et ça ralentit pas mal. Je zigzague entre les grosses flaques et tente de garder un rythme +/- correct pour terminer ce km en 5’52. corrida_wanzoul

Belle côte à mi-parcours

Le 5ème km sera le plus dur avec une côte de +/- 500m dans un sous-bois assez étroit. Je ne souffre pas trop mais c’est difficile de se faufiler entre les coureurs plus lents. Arrivé au sommet, le chemin s’élargit pour retrouver de l’asphalte, ça continue de monter, mais je garde un rythme égal d’un peu plus de 10km/h. On repasse de nouveau par le centre du village et la zone de départ. Dans l’autre sens cette fois-ci, où se trouve le premier ravitaillement. Je prends le temps de boire mon verre d’eau en marchant une centaine de mètres et c’est reparti vers l’autre côté de Wanzoul.
Les 4 derniers kms seront vraiment sympas avec un enchaînement de petites côtes et de descentes. Passages dans des petits chemins sous les bois et agrémentés d’un chouette panorama sur la vallée de la Meuse. Entre le km 7 et 8, un second ravitaillement était prévu. Je ne m’y suis pas arrêté cette fois car j’essaye de monter un peu mon allure vers les 11 km/h. Entre le 8ème et le 9ème km, il y a un petit passage dans une prairie que j’ai trouvé assez pénible. Par la suite, on descend ensuite une route assez pentue qui nous amène près de la chaussée de Tirlemont. Je suis un peu surpris et inquiet de me retrouver là car il va falloir remonter vers l’arrivée…

En effet, on bifurque rapidement sur la gauche après une centaine de mètres: ça grimpe… et c’est boueux !

Dur de finir

Ce passage m’a un peu cassé les jambes, j’étais content d’arriver au sommet, situé près d’un superbe château.
Il reste un peu plus d’un km et je décide garder le même rythme. Un bref coup d’oeil à ma montre m’indique que je terminerai sans problème sous l’heure. On prend quelques petites routes bien sympas, une dernière petite côte, un dernier passage par le château du début et c’est l’arrivée que je franchis en 58’08 ».

Conclusion

Que du plaisir sur cette Corrida, j’ai couru à un bon rythme sans forcer. L’organisation était pas mal mais je trouvais les 2 ravitaillements un peu trop rapprochés. Il aurait peut-être fallu placer le premier après la côté du 5ème km. A l’arrivée, eau et quartiers d’oranges étaient au RDV. Si tout va bien, je serai de nouveau au départ l’année prochaine avec pour objectif de m’approcher des 55 minutes à l’arrivée.

 

Related Articles

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.