Home Trails La trailette 2017

La trailette 2017

by Michael Gyen
0 comment

Marchin un vendredi de rentrée…

Autant être franc d’emblée, je n’avais pas prévu de participer à la trailette 2017 à Marchin une semaine après la descente de la Lesse.

Un trail de 13km ? Mwais pas convaincu de prime abord. Malgré tout, les quelques échos que j’avais pu en avoir annonçaient vraiment un chouette parcours.

C’est Pierre, lors de l’entrainement de mercredi qui m’a proposé une sortie pour le vendredi soir. Ce faisant, je lui ai donc proposé cette course, car elle avait tout de même titillé ma curiosité.

Et c’est ainsi que nous nous sommes retrouvés au départ de la course, sur le coup de 19h30, ce 1er septembre.

Départ en boulet de canon

En effet, le 1er km est en descente et nous sommes partis à toute vitesse. Je me retrouve cependant vite tout seul car Pierre s’est arrêté quelques instants pour attacher son lacet… Je vois bien que ça l’ennuie de déjà me laisser partir, mais c’est comme ça :-).

Le second km est tout autre car ça remonte directement, d’abord sur la route ensuite sur un chemin. Il me faut toujours un certain temps de me mettre dans le bain et je dois bien admettre que cette première côte m’a fait mal. Je me suis tout de même accroché et c’est avec soulagement que je découvre une belle descente dès le sommet atteint.

Pierre en profite aussi pour me rejoindre et me dépasser. Il s’éloigne d’environ 30m, mais je ne me laisse pas distancer de trop tout de même…

4ème km : et hop ça remonte ! D’abord en sous-bois où je refais mon retard sur Pierre et en profite pour le re-dépasser à nouveau. La bonne cette fois ?

Le premier ravito est en vue, mais je ne m’arrête pas. Ensuite on se retrouve à monter le long d’un champs, sur un sol assez spongieux. C’est comme courir sur du sable, ça fait mal aux cuisses !

Seul devant

La dernière côte a fait mal à beaucoup de monde, et notamment à Pierre que je ne vois plus dans mon rétroviseur. Nous en sommes à présent grosso-modo à la moitié de la course et un concurrent, sans le savoir va me donner un gros coup de boost !

En effet, après une grosse grosse côte bien raide où j’ai du terminer à la marche, j’entends quelqu’un dire à son pote que c’est la dernière difficulté avant la grosse côte menant à l’arrivée. Sans hésitation, j’augmente mon rythme et fonce tout de go. Surtout que les chemins sont en légère descente (km 8 en 4’56).

La route prend par la suite un angle droit pour rejoindre le chemin emprunté lors du 5ème km, chose dont je ne m’aperçois qu’à la lecture de la trace du parcours.

En fait on repasse au ravito et ici je prends quelques secondes pour boire un verre d’eau. Histoire de ne pas coincer dans le final qui s’annonce assez compliqué parait-il…

Jusqu’à la moitié du 12ème km, le tracé est cool, ça descend, c’est très roulant.

La montée finale

Comme toutes les bonnes choses ont une fin, me voici à présent au pied de l’ascension finale. Elle se fera en 3 paliers :

  • d’abord 400 m sur du bitume
  • ensuite, de nouveau 400m sur un sentier très sombre (heureusement j’avais pensé à la frontale) jalonné de grosses bougies… J’adore ces ambiances mystérieuses !
  • et pour finir la montée vers la place où se trouve la ligne d’arrivée.

Je m’étonne un peu moi-même mais je n’ai pas vraiment eu trop difficile à enchaîner ces quelques côtes. Les sensations sont restées excellentes et je n’ai jamais du me mettre à la marche.

L’arrivée est en vue !

Dernier tour de la place, passage sous les applaudissements à travers le chapiteau de la fête locale et c’est la ligne d’arrivée !

Mon temps: 1h11’56 pour 13km et 350m D+

Pour l’anecdote, Pierre terminera 4 minutes après moi… Et oui, pour l’instant je reste un peu plus fort, surtout dans les côtes je pense 🙂

Conclusion

Très positif ! je ne m’attendais pas à autant m’amuser sur cette trailette 2017. J’avais peur de rencontrer beaucoup de bitume et ce ne fut franchement pas le cas. Énormément de chemins et sentiers dans les bois, tout ce que j’aime. Un vrai « mini-trail »  avec un parcours en montagnes russes hyper amusant.

Trailette 2017 - Marchin

 

Que ce soit pour découvrir le trail ou se préparer à une épreuve plus longue, cette course est vraiment idéale. J’y reviendrai certainement dans le futur avec énormément de plaisir.

Enfin, le final en nocturne m’a bien plu. Moi qui n’ai jamais plus couru un trail nocturne depuis le trail des étoiles 2013, je me laisserais bien retenter cette année.

Related Articles

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.