Home Joggings La WAC’remmienne 2018

La WAC’remmienne 2018

by Michael Gyen
2 comments

Tout un paradoxe

Entendons-nous bien, les parcours proposés au Challenge Hesbignon se ressemblent beaucoup. Lignes droites à travers champs, petits villages typiques, sentiers en sous-bois, chemins de remembrement,…

Le parcours de cette WAC’remmienne 2018 ne déroge pas à la règle. Ce Jogging de Waremme qui a la particularité de toujours se dérouler le 14/08 ne présente pas vraiment le plus beau parcours du challenge. De grandes lignes droites que l’on parcourt dans un sens puis dans l’autre.

Et pourtant !

Je ‘aime bien ce jogging. Il permet de se défoncer sur un 10km tout plat et chaque année j’y reviens avec plaisir. Ne fut-ce que pour tenter de battre mon RP sur la distance. Ce dernier qui est de 47’04 tient d’ailleurs de l’année passée.

Cependant,  en 2018, je pense sincèrement qu’il sera difficile de faire mieux vu mon total relâchement durant les vacances !

Les éoles au RDV

Quelques membres du club sont présents ce soir, ça fait vraiment plaisir. Pour une fois on sera bien représenté dans le peloton ! Parmi ceux-ci, Yves et Pierre avec qui il pourrait y avoir un peu de bagarre sur la course… Pourtant, le premier m’avoue ne pas être en super forme après ces vacances, le second par contre rêve de me battre un de ces 4, je le sais bien !

Départ de la place à 19h30 précise en queue de peloton pour notre petit groupe. Rapidement je trouve mes marques et un rythme intéressant : 4’26 pour le premier km. Au début du second Pierre se positionne à mes cotés, on court au même rythme (4’37 au 2ème km). La question est de savoir qui craquera en premier.

Yves est resté plus sagement en arrière quant à lui, mais je me méfie tout de même. Pas la première fois qu’il essaye de me rejoindre et me laisser sur place sur une course.

Pierre craque

Le début du 3ème présente une petite côte à la sortie de Waremme et l’entrée dans les campagnes. L’année passée, c’est à cet endroit que j’avais rejoint et dépassé Pierre. Cette fois-ci, il est à mes côtés, mais je tente tout de même de le décrocher à nouveau. C’est peut-être un peu tôt, mais je le sens bien, les sensations sont au RDV.

J’accélère donc un peu, et Pierre a du mal à me suivre et me laisse partir.  Le 3ème km se termine (4’45) et j’enchaîne sur le 4ème sur un rythme similaire, maintenant que je suis devant, autant y rester (4’45 au 4ème aussi).

Traversée d’Hexapoda

Le début du 5ème km correspond à l’entrée dans le parc Hexapoda. Il s’agit de la partie la plus sympa de ce jogging mais aussi celle ou le rythme peut se casser rapidement. En effet, le chemin est étroit et si la personne devant soi est plus lente, c’est compliqué de la dépasser.

C’est ce qui m’arrive et je dois vraiment relancer à plusieurs reprises pour ne pas décrocher. En effet, depuis le début j’ai calqué ma course à celle d’un « monsieur en mauve » qui court légèrement plus vite que moi. C’est parfait pour tenir sur ce tempo. Mais sur ce chemin, j’ai tendance à me faire coincer par d’autres joggeurs.

A la sortie du parc (km 5 en 4’51), pas de traces de Pierre. Il faut tenir bon, mais ce n’est pas facile car la route est en faux-plat sur cette portion (km 6 en 5’01).

Le RP, et pourquoi pas ?

Les 4kms suivant sont très roulants. En regardant mon chrono, je me dis que je ne suis pas si mal. Y-a-t-il possibilité d’aller chercher mon RP, même pour quelques secondes ?

Allez motivation, je tente donc d’accélérer mais les jambes sont quand même un peu fatiguées.  Le 7ème km est sur un chemin de remembrement et pour me motiver j’essaye de dépasser les coureurs devant moi tout en essayant de suivre le « monsieur en mauve », résultat 4’50. Ok on continue

  • 8ème km, même décors et retour sur le parcours de l’aller… L’acide lactique se fait ressentir : 4’44
  • 9ème km,  on repasse par la petite bosse du 3ème km  qu’on descend cette fois-ci… plus facile évidemment 🙂 4’43
  • 10ème km, c’est là qu’il faut tout donner. Mais j’en suis incapable, je suis « cuit » comme on dit. Impossible d’encore accélérer.

Dernière ligne droite, entrée dans le Hall omnisports et chrono de 47’09 ! Pas si loin quand même… Sans ces fichus 2 kilos de surpoids, je le battais ce RP. Pierre et Yves termineront quasi ensemble 2 minutes plus tard quant à eux.

Conclusion

Je m’attendais à être déçu et me prendre en pleine tronche les excès des vacances sur cette WAC’remmienne 2018 mais au final je suis content de ma course. Je dispose d’encore pas mal de pêche dans les jambes, ça fait plaisir 🙂

Il faudra quand même que je les perde ces 2kgs car je ressens une petite douleur dans le talon depuis quelques semaines, et ça commence à m’embêter.

Related Articles

2 comments

Avatar
Rohnny 20 août 2018 - 13 h 48 min

Bravo Mike pour ce beau chrono meme si tu ne fais pas de RP. Bravo bravo et a bientot.

Reply
Michael Gyen
Michael Gyen 20 août 2018 - 13 h 58 min

Merci ! A très bientôt j’espère. Quelle est ta prochaine course ?

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.