Home Joggings L’Ampsinois 2017

L’Ampsinois 2017

by Michael Gyen
6 comments

Un tout nouveau jogging

L’ampsinois 2017, c’est une course toute neuve sur le challenge hesbignon. J’en avais entendu parler et elle avait retenu toute mon attention car :

  • le départ est situé à peine à 2 km de la maison
  • le tracé, donnant la part belle aux sentiers forestiers, me tentait vraiment.

Le parcours, parlons-en ne devrait pas trop me surprendre car il empruntera nombre de mes chemins d’entraînements en solo ou avec le club. Il y aura ainsi une belle côté vers le 5ème km qu’il faudra bien négocier.

Arrivé sur place vers 9h35,  c’est facilement que je me suis parqué à quelques centaines de mètres du départ. J’ai donc décidé de m’échauffer un peu avec un autre membre des éoles avant le départ à 10h15.

83 marches dès le second km

Pas de tergiversation, je suis parti à fond dès le départ… Le premier km, autour du quartier est plat et je me laisse entraîner par les meilleurs, résultat 4:29.

Le second km nous emmène vers la carrière et le fameux escalier des « maîtres du feu » et ses 83 marches. Pas de surprise dans mon chef, car c’est là que je viens m’entraîner régulièrement pour progresser en côte.

Une fois au sommet, petit tour de la carrière en descente (km 2 en 5’16) puis plat et faux-plat sur route (km 3 en 5’09 et km 4 en 5’39) jusqu’à la côte du 5ème km.

Je ne suis pas super à l’aise avant d’affronter cette difficulté. En effet, le 4ème km m’a semblé assez pénible car j’avais vraiment du mal à tenir le rythme des autres coureurs devant moi. Je me suis ainsi fait dépasser quelques fois.

Une côte d’1 km

La côte, c’est environ 1km à travers le bois Saint Lambert sur un chemin parfois difficile lorsqu’il a plu. Heureusement, on est loin du compte cette année: il fait magnifique (une vingtaine de degré) ce 15 octobre.

Pas de boue sur le sentier, et c’est tant mieux.

Par contre, même si le pourcentage de dénivelé n’est pas super important, il est constant sur les 500 premiers mètres. Ça monte bien, et c’est difficile de ne pas succomber à l’envie de marcher un petit peu. J’arrive tout de même à ne pas céder à la tentation malgré la douleur au niveau des cuisses et atteins en courant la fin de cette première partie de côte.

Petite anecdote: J’ai quand même eu une petite montée d’adrénaline un moment: un gros chien-loup m’a dépassé sans que je ne l’entende arriver… Mes cheveux se sont dressé sur ma tête l’espace d’un instant lorsque je l’ai vu 🙂 😨

La seconde partie est plus facile : faux-plat pas trop épuisant jusqu’à la sortie du bois. J’en profite à ce moment-là pour accélérer et passer quelques concurrents jusqu’au ravito. (km 5 en 6′)

Une petite surprise pour finir…

L'ampsinois 2017 - de belles descentesAprès avoir bu une petite gorgée d’eau, me voilà reparti à fond. Je ne sais pas pourquoi, mais dans ma tête, ça descend jusque l’arrivée à présent.

Le début ne me contredit pas : une belle descente sur un sentier, suivi d’une route en forte pente (km 6 en 5’03 et km 7 en 4’32).

La fleur au fusil, je fonce vers l’arrivée 🙂

Mais…

Vers la moitié du 8ème, voilà qu’on doit prendre à droite… et ça remonte. Au lieu d’avoir pris la peine d’un peu souffler en descente, voilà que je suis pris à mon propre jeu et je dois vraiment m’accrocher pour tenir sur ces 500 m de montée. (km 8 en 5’08).

Heureusement, c’était la dernière, je peux reprendre ma marche en avant et ré-accélérer par la suite: km 9 en 4’38 et km 10 en 4’43.

Je suis à présent de retour sur la place d’Ampsin. On doit refaire le même tour du quartier que lors du premier km pour rejoindre l’arrivée. Cependant, je commence à avoir du mal à garder ce rythme élevé sur les derniers mètres et ai du mal à ne pas me faire dépasser.

Je franchis néanmoins la ligne d’arrivée après 53’24 pour 10,5km au compteur.

Conclusion

En premier, je tiens à féliciter l’organisation pour ce magnifique parcours digne du challenge condruzien. 180m de D+ tout de même sur 10,5km, ce n’est pas si mal.

A mon avis, ce jogging prendra de l’ampleur dans les années qui viennent, j’y re-participerai d’ailleurs volontiers.

Personnellement, je suis assez content de ma course sur l’Ampsinois 2017. Je tiens quasi un 12 km/h de moyenne, c’est équivalent à ce que j’avais réalisé lors du jogging de Villers-le-Bouillet récemment.

Vivement la prochaine course !

 

Merci à Louis Maréchal et Nadine Claessens pour les photos

Related Articles

6 comments

Avatar
Yves 16 octobre 2017 - 12 h 32 min

C’est vrai que le chien loup était bien plus impressionnant que ma petite border-collie (mais, pour avoir discuté avec les proprio après le run, c’est une vraie crême).
Ravi de vous avoir croisé à nouveau sur le Challenge Hesbignon et sur une bien belle épreuve en effet.
Je réitère : bravo pour ce Blog.

Reply
Michael Gyen
Michael Gyen 16 octobre 2017 - 13 h 56 min

merci à vous, ça fait tjs plaisir de croiser des lecteurs du blog sur les différentes courses 🙂

Reply
Avatar
Matthieu charlier 16 octobre 2017 - 19 h 40 min

Merci pour le résumé… étant coureurs tout les deux, nous avons tracé la course comme si elle était pour nous… les longues lignes droites rectilignes sans fin ne sont pas notre tasse de thé… pour l’après jogging nous avons aussi essayé de faire de notre événement quelque chose de festif, un jogging comme certains où l’on vient car on sait que l’on va s’amuser après…. encore Merci de votre participation.. j’ai d’ailleurs partagé votre résumé sur ma page Facebook…

Reply
Michael Gyen
Michael Gyen 16 octobre 2017 - 21 h 37 min

Bravo à vous pour cette belle organisation, c’était vraiment top. Je n’hésiterai pas à faire votre pub pour l’année prochaine 🙂

Reply
Avatar
Rohnny 26 octobre 2017 - 6 h 00 min

Bravo Mike pour cette nouvelle belle course.

Reply
Michael Gyen
Michael Gyen 26 octobre 2017 - 6 h 57 min

Merci mon ami, n’hésite pas à y participer l’année prochaine 🙂

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.