Home Joggings Les foulées de Tihange 2015

Les foulées de Tihange 2015

by Michael Gyen
2 comments

L’avant-course

Ayant déjà participé à cette course en 2013.  frustré l’an passé de ne pouvoir participer à cette belle course dans le jardin de mon enfance à cause d’une entorse, il aurait fallu un ouragan pour m’empêcher de participer aux foulées de Tihange 2015… On y était presque tant il faisait pourri ce dimanche 29 mars, jour de mes 38 ans qui plus est. Qu’importe, à 9h30 je suis sur place pour récupérer mon dossard. Pour une fois je ne retrouve pas grand monde du club mais croise un vieil ami de secondaire.

La course

A 10h15, la meute est lâchée ! Le début est un peu pénible car on emprunte le chemin étroit menant au château de la Motte. Et c’est difficile de trouver sa place, je dépasse pas mal de monde mais je n’arrive pas à m’installer dans un bon rythme (1er km en 6’27). Je me retrouve devant la première grosse difficulté de la course, la montée vers le haut de Tihange et le temple tibétain. La première partie surtout est difficile car on passe à nouveau par un chemin étroit.

Les foulées de Tihange 2015

A l’entrée du temple tibétain

Frustrations…

Je suis à nouveau bloqué et obligé de me mettre à la marche à certains endroits : km 2 en 7’33 alors que j’ai de bonnes sensations… un peu frustrant.
Heureusement, une fois au sommet, le chemin s’ouvre un peu et je peux accélérer jusqu’au temple (km 3 en 5’46). On entre à présent dans le bois de Tihange, lieu de tant de balades quand j’étais gamin. Il fait vraiment boueux et je dois de nouveau un peu ralentir car certains passages sont assez délicats (km4 en 6’15). On revient sur la route et c’est la séparation entre la course de 6 et celle de 12,5. Plus de problème de manque de place à présent.
Cette portion de +/- 3km nous mène vers le château de la Neuville par la route et des petits sentiers, je peux à nouveau un peu accélérer mais en faisant tout de même attention: j’ai une petite gène à l’arrière du genou qui m’inquiète un peu. Km5 en 5’35, km 6 en 5’28 et km 7 en 4’56.

2ème côte, ça passe !

L’arrivée au château coïncide avec la 2ème difficulté, une longue montée vers le bois de Tihange d’environ 3km.
Tout se passe assez bien pour moi, je garde un bon rythme et je passe cet obstacle assez facilement : km 8 en 5’46, km 9 en 6’43 et km 10 en 5’58.

Ça y est le plus dur est fait.

Les 2km et demi restants sont en descente, d’abord dans le bois, assez boueux, et ensuite sur la route.
Je me sens encore assez bien et j’essaye de ré-accélérer un petit coup : km 11 en 5’37 et km 12 en 4’57. Il reste quelques centaines de mètres, je donne vraiment tout ce que j’ai pour terminer en 1h12’45

Conclusion

6 minutes de mieux qu’en 2013 dans les mêmes conditions +/- sur ces foulées de Tihange 2015. Je suis vraiment content de moi.

Par contre, la gène à l’arrière du genoux s’est bien transformée en réelle douleur depuis… Espérons que ce ne soit pas trop grave. Un peu de repos ne me fera pas de mal de toute façon. Sinon, une organisation et un ravitaillement à l’arrivée au top, comme à chaque fois sur le challenge condruzien.

Related Articles

2 comments

Avatar
Rohnny 6 avril 2015 - 16 h 27 min

Bravo Mike pour ce nouveau beau record sur une course assez difficile. Bravo à toi.

Reply
Les Foulées de Tihange 2017 - Que du bonheur sur ce jogging nature ! 28 mars 2017 - 12 h 05 min

[…] aux Foulées de Tihange 2017. Çà n’a pas toujours été le cas! Lors des éditions 2013 et 2015, le temps n’était pas vraiment de la […]

Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.